Un Bébé Pour Tout Changer I Conseils de Valère Corréard

Si devenir parent est une sacrée aventure, l’écologie est une révolution ! Vous attendez un bébé et vous êtes tenté par l’écologie en famille ? Votre bébé arrive bientôt mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique, le nouveau guide pratique Un bébé pour tout changer – 9 mois pour réussir sa transition écologique – des journalistes Valère Corréard et Mathilde Golla propose de vous accompagner en douceur dans votre transition écologique en famille. Découvrez les conseils du journaliste Valère Corréard, convaincu que l’arrivée d’un nouveau-né peut être le parfait tremplin. 

Un Bebe Pour Tout Changer I Conseils de Valere Correard

Faire des bébés ou sauvegarder notre planète, faudrait-il choisir ? Comment se lancer dans l’écologie en famille à l’occasion de l’arrivée d’un bébé ? Comment amorcer sa transition écologique en famille ? Entre les couches eco-friendly, les habits éthiques et la diversification des aliments, découvrez les conseils de Valère Corréard pour éviter le burnout écolo. Au fil des pages de son nouveau guide Un bébé pour tout changer, sont partagés des explications, des témoignages, des exemples concrets d’actions positives au quotidien et des avis d’experts. Le blog Hello La Terre a interrogé le journaliste Valère Corréard, fondateur du média ID (infodurable.fr, un média pour s’informer et agir) et chroniqueur pour France Inter.

Valère Corréard, vous venez de sortir votre deuxième ouvrage sur la transition écologique avec bébé : Un bébé pour tout changer. Comment définiriez-vous la transition écologique ?

La transition écologique comprend 2 mots. D’abord, la transition. C’est le mouvement d’un point A, souvent connu, à un point B, lui, inexploré jusqu’alors. On expérimente plusieurs transitions dans une même vie, lorsqu’on change de ville pour commencer un nouveau travail ou qu’on se met en couple. Devenir parent fait également partie de cette mise en mouvement.

Ensuite l’écologie, qui est l’étude des milieux naturels ainsi que des interactions entre les êtres vivants sur le plan scientifique. Sur le plan politique, l’écologie est la manière dont on peut améliorer l’équilibre entre notre espèce et son environnement. Aujourd’hui, on arrive à un tel point qu’on se met en danger nous-mêmes, les êtres humains. Parler de transition écologique, c’est imaginer les conditions dans lesquelles l’être humain se met en mouvement, pour ne plus être un prédateur pour les autres comme pour lui-même. En conséquence, la transition écologique est pour moi la mise en mouvement vers l’adoption de nouveaux comportements s’inscrivant dans un projet de civilisation plus durable et résilient. Mais les cheminements et les priorités restent propres à chacun. Il y a autant de transitions écologiques que d’individus.

Un bebe pour tout changer
Valère Corréard est journaliste, auteur du livre Un bébé pour tout changer

Votre nouvel ouvrage Un bébé pour tout changer explore l’écologie en famille. Ce concept ne serait-il pas susceptible d’ajouter une frustration supplémentaire dans un quotidien rendu difficile par la crise ?

L’écologie ne mène pas forcément à la frustration, mais plutôt à une reprise de contrôle vers la liberté, l’amour, la coopération, le bonheur et le bien-être. Alors même que notre modèle de société tend à être violent. C’est vrai que les individus sont sous pression, dans un rapport de force où l’égo et la réussite sont fortement valorisés. Les egos sont surdimensionnés, d’autant plus avec l’essor des réseaux sociaux. Il va falloir tout changer afin de renverser les structures dominantes. C’est à nous d’opérer cette évolution. Et forcément ça fait peur !

Comment ne pas perdre patience face aux injonctions ?

Il faut arrêter la viande, moins consommer, apporter du sens au travail…La pression des “y a qu’à-faut qu’on” a de quoi nous écraser au quotidien. Pour ne pas perdre patience, c’est important de prendre le temps d’observer, savourer et partager le changement.

En tant que journaliste et auteur de livres, ma mission est d’accompagner les individus en les informant, afin qu’ils soient à même de bien choisir leurs combats. Depuis quelques années, on arrive à donner des clés, des méthodes visant à les aider à amorcer une transition écologique, étape par étape.

Plus efficace que la transition écologique avec bébé : renoncer à la parentalité. Est-ce un véritable choix écologique selon vous ?

C’est un choix radical qui se tient d’un point de vue comptable à l’échelle collective. Mais baisser la pression démographique ne suffit pas. Ce serait un échec si la population mondiale baisse, sans pour autant changer ses habitudes de consommation. De plus, c’est un discours un peu inaudible car toute espèce vivante est naturellement tournée vers la procréation. C’est dans notre ADN !

L’ambition de votre livre est de donner l’impulsion aux futurs parents d’agir face à l’urgence écologique. En quoi la parentalité est-elle le levier idéal vers la transition écologique d’une famille ?

Outre des témoignages de citoyens, mon nouveau livre comprend des avis d’experts et de chercheurs, qui ont effectivement tendance à affirmer que la parentalité est un accélérateur vers la transition écologique. En devenant parent, on passe à l’âge adulte, avec la responsabilité d’un être complètement dépendant de nous. Devenir parent vient renforcer nos instincts les plus basiques de protection et d’empathie. C’est la première fois que l’on se projette avec bonheur dans un avenir où l’on ne sera plus là. Car ce bout de moi qui sera après moi, j’y porte un intérêt incommensurable !

Selon vous, avoir un enfant peut-il être bon pour la planète, aujourd’hui et dans le futur ?

Oui car l’on se demande : quel est l’air que cet enfant va respirer ? Que va-t-il toucher ou manger ? Dans notre monde agressif de tous les excès, que va-t-il vivre en tant qu’être-humain ? Notre premier réflexe est de le protéger. En cela, l’écologie est l’allié de cet enfant. Portés par notre intelligence collective, nous sommes tous très informés. La parentalité implique un questionnement profond. Comment peut-on profiter des avancées technologiques et en même temps être suffisamment éclairé et intelligent pour vivre ensemble, dans la bienveillance et de manière durable ?

Que répondez-vous à ceux qui vous disent que l’écologie avec un bébé, c’est trop cher et complexe ? Tout le monde n’est pas prêt à se lancer dans les couches lavables…

Les couches lavables, c’est souvent l’exemple qui est cité mais il ne faut pas caricaturer. La transition écologique avec bébé touche plein d’autres sujets évoqués dans le livre. J’ai moi-même dû arrêter les couches lavables pour mon deuxième garçon. Des couches jetables sont d’ailleurs plus durables ! Il faut faire attention au combat de trop. Parfois, juste être parent, ça suffit. Mais la parentalité reste une période fertile pour mener sa transition écologique.

Selon plusieurs experts à qui nous avons parlé, il faut commencer par concentrer ses efforts sur les sujets majeurs pour la bonne santé de l’enfant. En lien direct avec la transition écologique, ce sont l’alimentation, le sommeil, le mobilier, la qualité de l’air… En tant que parents, il faut choisir ses combats.

En quoi le rôle de la pédagogie est-il majeur dans l’alimentation de l’enfant ?

Si l’on se penche sur la diversification alimentaire, qui commence entre 4 et 6 mois, c’est un processus extrêmement rapide et important pour l’avenir et l’enthousiasme de nos enfants face à la nourriture. Donner envie de découvrir, faire conscientiser à l’enfant ce qu’est l’alimentation est primordiale. Cela consiste, par exemple, à lui expliquer que faire pousser des légumes prend du temps. Faire de la pédagogie auprès de l’enfant sur le sujet de l’alimentation pour qu’il s’en approprie le sens, lui donne son choix de personne libre. L’enfant peut de lui-même refuser la viande, ou pas. Au-delà du tri et de la limitation des déchets, il peut vouloir spontanément ramasser les déchets sur la plage.

Cette conscience pure et spontanée de l’enfant s’ancre durablement. C’est enthousiasmant en tant que parent, car on peut en profiter pour se remettre soi-même en mouvement. Chaque pas se fait avec bonheur comme il impacte la conscience de l’enfant.

En quoi votre bonheur passe par l’écologie aujourd’hui ?

Pour moi, l’écologie redonne du sens au fait d’être humain. Je suis heureux car j’ai repris le contrôle de ma vie. En travaillant comme journaliste sur ces sujets depuis 2013, j’ai eu ma première prise de conscience en 2016 à l’occasion de l’écriture de mon 1er guide pratique pour réussir sa transition écologique “Changer d’ère, l’air de rien” paru en 2018 aux Éditions Rue de l’échiquier, pour lequel j’ai été mon propre cobaye.

L’écologie permet de s’ancrer dans son espèce, en prenant conscience que la vie est fragile et l’égo dérisoire. La vie est imparfaite, sur un fil en permanence. L’écologie démontre que l’on peut l’aborder en essayant d’”être” et non d’”avoir” au-delà des limites.

Pour mon premier livre, j’ai exploré les liens entre le bonheur, la bonne santé et la qualité de nos relations humaines. Cette vision du bonheur s’accentue en devenant papa. Être parent, c’est ne plus vivre que pour soi-même mais pour sa famille. Faire grandir un enfant, c’est magnifique. Tout le reste est dérisoire ! Ça donne énormément d’énergie pour mettre en marche la transition écologique.

10 jours après la Journée Mondiale du Climat, qu’est-ce qui vous rend optimiste pour le futur ?

Même si c’est une goutte d’eau dans l’océan, je participe au travail de vulgarisation de la transition écologique auprès du grand public. Cette mobilisation éditoriale commence à porter ses fruits. Les éditeurs, les médias et les producteurs sont des “accélérateurs de particules” sur ces sujets. L’urgence écologique entre au premier plan. Le climato-scepticisme, lui, commence à être derrière nous. Cette crise du covid-19 a accéléré les prises de conscience. C’est le premier effondrement collectif, qui a bousculé les habitudes de toute une population, en pointant du doigt sur la fragilité de notre monde actuel. Cette crise pandémique mondiale est un accélérateur de prise de conscience de l’intérêt de l’écologie, la famille, des amitiés et de la bienveillance. C’est d’ailleurs le sujet de mon prochain livre !

 

Propos recueillis par Aurélie Brunet

Le livre Un bébé pour tout changer, 9 mois pour réussir sa transition écologique coécrit par Valère Corréard et Mathilde Golla est paru en septembre 2020 aux éditions Marabout.

Le livre Changer d’ère, l’air de rien : Le guide pratique pour réussir sa transition écrit par Valère Corréard est paru en 2018 aux Éditions Rue de l’échiquier.

👉Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui ! On est curieux. Est-ce que cet interview de l’auteur du livre Un bébé pour tout changer, Valère Corréard, vous a plu ? Avez-vous envie de vous lancer dans une transition écologique avec bébé ? Sachez que ce guide pratique pour un quotidien écolo en famille n’est pas destiné qu’aux futurs parents. Il intéressera tous ceux et celles qui veulent aborder l’arrivée d’un enfant dans une démarche éco-responsable et durable, mais aussi sur le court terme : les oncles et tantes, les grands-parents, les parrains marraines, etc.

Vous êtes en panne d’idées cadeaux écolos ? Voici un guide complémentaire destiné aux écocitoyens en herbe en recherche d’outils concrets pour passer à l’action en collectif.

Publié en 2019, le deuxième ouvrage de Julien Vidal Ça va changer avec vous – Il est temps d’être écolos et fiers de l’être (paru chez First Editions) donne les clés pour comprendre les enjeux pour nos écosystèmes, notre société et chacun d’entre nous. Créateur du mouvement écocitoyen en ligne Ça commence par moiJulien Vidal a l’originalité de proposer dans ce livre d’”agir ensemble” avec ses chapitres “stop aux ‘oui mais’”, “changer et faire changer”, “mobiliser” et en bonus, “les outils pour faire vivre le changement autour de soi”.

Partager
À lire aussi
5 Commentaires
  1. Pingback: Hello La Terre
  2. Pingback: Hello La Terre
  3. Pingback: Hello La Terre
  4. Pingback: Hello La Terre
  5. Pingback: Hello La Terre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE SUR HELLO LA TERRE

Pourquoi l’écologie mène au bonheur et inversement ?
Pourquoi sauver la planète doit aussi passer par l’amour de soi et de l’autre ?
C’est pour trouver des réponses que j’ai créé Hello La Terre, le blog et l’agence de création de contenus.
Au plaisir d’échanger !
Aurélie

Aurelie Brunet