“Deux mains la liberté”, la puissance d’une histoire vraie

Le spectacle “Deux mains la liberté” orchestre avec brio au studio Hébertot l’adaptation saisissante d’une histoire vraie et méconnue : un médecin qui se faisait payer par le Reichsführer Heinrich Himmler avec la libération de milliers de personnes destinées aux camps. Que se serait-il passé si Reichsführer n’avait pas souffert de terribles maux d’estomac ? Cette hypothèse terrible fait froid dans le dos, tout comme ces uniformes nazis impeccables. 

 

“L’histoire la plus invraisemblable du 20e siècle que personne ne connait”

Non, il ne s’agit pas ici de l’adaptation du livre “Les Mains du miracle” de Joseph Kessel, paru en 1960 aux éditions Gallimard. La pièce “Deux mains la liberté” a été écrite, mise en scène et jouée par Antoine Nouel, arrière petit fils de Paul Claudel. Les comédiens Philippe Bozo et Franck Lorrain achèvent de former le trio d’acteurs.

Quel est le pitch de cette pièce singulière ?

Berlin 1939, QG de la SS
“Celui qui sauve une vie, sauve l’Humanité entière» paroles du Talmud et du Coran. Ce simple médecin en thérapie manuelle en sauvera plus de cent mille en choisissant de soulager par ses massages un des plus proches disciples du Mal fait homme. Estonien de naissance, naturalisé Finlandais, Hollandais par sa mère et Allemand par son père, il montrera au Monde que la Vie n’a ni couleur, ni religion, ni parti. Ce bon Docteur, comme l’appelle le Monstre, réveillera le peu d’humanité qu’il reste dans l’inhumanité de son patient. L’homme est semblable à une vapeur, ses jours sont comme l’ombre qui passe, personne ne peut faire sortir le pur de l’impur, sauf…”

"Deux mains la liberte", la puissance d'une histoire vraie

“Deux mains la liberté” ou la puissance d’une histoire vraie et incroyable.

Une interprétation juste et puissante

Tout commence dès l’installation des spectateurs dans les sièges rouges confortables du théâtre. Des vidéos de trains (vision depuis les rails) et d’autres images d’archives de camps entourés de barbelés sont projetées sur de la musique électronique. De longues teintures rouges nazies encadrent sobrement la scène du studio Hébertot. Dans un décor minimaliste mais efficace, la simple vision des croix gammées donne le frisson. Nous voici immergés dans le QG des nazis à Berlin en 1939. L’auteur et comédien Antoine Nouel joue avec force et tendresse le calme et débonnaire Docteur Félix Kersten, tandis que les nazis sont incarnés par Philippe Bozo (le chef de la SS et de la Gestapo, le Reichsführer Heinrich Himmler en charge des camps) et Franck Lorrain (le secrétaire personnel énigmatique Rudolf Brandt). Le Reichsführer Heinrich Himmler souffre de l’estomac, c’est à cause de cette souffrance physique qu’il rencontre l’étonnant Docteur Félix Kerste, qui peu à peu au fil des séances arrive en douceur à faire passer ses idées contre des massages. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il exige au fil des mois, avec un sens aigu de la psychologie, que son rêve de sauver plus de cent mille personnes (dont au moins 60.000 juifs) soit exaucé. Par exemple, un de ces trains sera détourné de Ravensbrück, vers la Suisse, avec à son bord plusieurs milliers de personnes. C’est un sacré tour de force, tant la personnalité du Reichsführer Heinrich Himmler est toxique, qui interroge sur la nature humaine du pire des psychopathes, mais aussi sur celle du Docteur Kersten : choisir de devenir le médecin personnel d’un des pires nazis de l’histoire, est-ce facile ? Reste-t-il un peu d’humanité chez le pire des nazis ? Dans ce texte simple et cohérent, on retient au vol la phrase “L’homme est un animal naturellement politique“.  Plongeant avec psychologie dans l’ubiquité de la personnalité des personnages, cette pièce est loin d’être triste et sombre. Dans cette lutte pour sauver des vies, certains moments sont drôles et emplis d’humanité. “Deux mains la liberté” se déroule avec justesse comme une pièce aussi captivante que sensible, qui nous interroge fortement sur la nature humaine, dans ce qu’elle a de pire comme de plus beau.

“Deux mains la liberté” est à découvrir d’urgence jusqu’au 06 novembre 2022, du jeudi au samedi à 21h, et le dimanche à 14h30, au Studio Hébertot.

Auteur : Antoine Nouel
Artistes : Philippe Bozo, Franck Lorrain, Antoine Nouel
Metteur en scène : Antoine Nouel

Partager
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE SUR HELLO LA TERRE

Pourquoi l’écologie mène au bonheur et inversement ?
Pourquoi sauver la planète doit aussi passer par l’amour de soi et de l’autre ?
C’est pour trouver des réponses que j’ai créé Hello La Terre.
Au plaisir d’échanger !
Aurélie

Aurelie Brunet